Les commentaires du 7ième Ciel ou leurs supports

Quelles sont les actions de la part des parties adverses ?

  • des « mises en demeure  avant poursuites » adressées à l’association RNLST les 6 et 10 juin 2019, au prétexte de textes ou propos diffamatoires et injurieux sur notre site ou en public.

  • Une absence totale de propositions écrites et argumentées tout au long du processus de tentative d’écriture de la charte

  • des sous-entendus d’actions éventuelles en justice, rapportés par les médias du 16 juillet 2020, pour propos diffamatoires dans le texte de la pétition en cours.

  • certes quelques commentaires plus positifs (hélice à 4 pales - au lieu de 3 - pour atténuer le bruit, trajectoires alternées, évitement des zones d’habitat, descente plus à plat)

Réponse : Mais les trajectoires dites alternées répartissent l’impact du bruit sur tout le Trégor (voir les trajectoires de vol sur Flighradar, les zones d’habitat ou les zones naturelles à protéger couvrent tout le territoire du Trégor touché par cette activité dont l’épicentre est l’aérodrome de Lannion)…et la descente dite plus à plat est contredite par les faits : 4 à 5 mn pour descendre de 4 000 m au sol (relevés Flighradar…)

  • une complainte récurrente : notre activité est météo dépendante, sur moins de 100 jours par an…

Réponse : Mais de mi mars à mi novembre (planification habituelle sur le site de 7ième Ciel) ça peut faire 240 jours, desquels certes seraient décomptés des jours de semaine – non attractifs - en début et fin de période. Mais quand il fait beau en Bretagne/Trégor, tous les trégorrois souhaitent en profiter et ne pas vivre confinés chez eux ; et la météo dépendance était à assumer par le chef d’entreprise avant de décider de venir s’installer chez nous…, et il peut choisir d’autres sites moins météo-dépendant…

  • et encore l’activité à Lannion n’est pas intense (6 000 sauts par an), à comparer à 18 000 - 20 000 à Vannes.

Réponse : Mais en 2018, selon la Fédération Française de Parachutisme en charge des 55 centres agréés, Vannes était le 13ième centre de France (pour 18 208 sauts) et existait depuis des décennies ; Lannion était le 35ième (7 082 sauts) et n’existait que depuis 2016 ; l’aéroport de Vannes est assez isolé en zone rurale, l’aéroport de Lannion est en pleine zone urbaine. A Lannion un trafic commercial matin et soir pour besoins professionnels était accepté et compris par les riverains depuis des décennies, il a disparu en 2018 et est « remplacé » par un trafic renouvelé toutes les 30 mn, par beau temps, pour du loisir ou quelques sportifs,… et c’est intolérable pour la population…même si Lannion en moyenne annuelle n’est plus que le 105ième aéroport de France.

Association loi 1901 : Rendez-Nous Le Silence Dans Le Trégor

Identification R.N.A. : W223005578
No de parution : 20190014

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now