Courriel du 09/09/2021
adressé au Sous-préfet de Lannion et aux élus locaux concernés par l’aéroport de Lannion

"Bonjour,

Je souhaite par ce mail donner suite à la discussion tenue avec certains d’entre vous lors de votre passage au forum des associations le samedi 4 septembre à Lannion.

Vous le savez sans doute, aucune amélioration factuelle,  en matière de nuisances créées par l’avion Pilatus transporteur des parachutistes, n’est intervenue depuis 2018 : depuis 3 ans, sans diminution,  une telle activité occupe une plage journalière de 9 heures coupée par une pause méridienne de 1h30, quel que soit le jour concerné (horaires permis de 08h45 à 12h00, puis de 13h30 à 19h15). Ceci est confirmé par le Compte rendu de la dernière CCE du 13/11/2020 (corrigé par le Sous-préfet de Lannion).

Ce constat avait conduit 3 associations environnementales à ne pas signer la charte de l’environnement proposée par cette CCE (Commission Consultative de l’Environnement).

Le 11 juin 2021, une charte de bonne conduite à été signée entre 4 associations environnementales et l’AéroClub de la Côte de Granit (ACCG, principal utilisateur de l’aérodrome de Lannion) montrant leur écoute réciproque et les compromis possibles, en particulier en terme de régulation d’horaires pour les « tours de piste » les jours de semaine et les Week-ends. Les médias locaux en ont parlé.

Le samedi 12 juin, les horaires de fin d’activité du parachutisme n’ont pas été respectés, ni à midi ni en fin de journée, et ont fait l’objet d’une « plainte » sur le site de l’aéroport (et sur le site de notre association RNLST)

               https://www.rendeznouslesilenceorg/vos-témoignages-2021

la réponse donnée par l’exploitant de l’aéroport le 27/07 étant imprécise et donc insatisfaisante, nous lui avons  adressé une question complémentaire le 3/08/2021 basée sur des éléments précis d’observation (vous en avez eu copie le même jour)…en attente de réponse…

Le dimanche 29 août se tenait un vide-grenier sur le « petit » terrain de football dédié aux jeunes, à l’extrémité de la Rue de l’aérodrome et à 50 m environ du point d’embarquement des parachutistes :

plus de 1 000 visiteurs du vide-grenier ont subi et pris la mesure des nuisances de bruit et d’odeur émanant de l’avion Pilatus, et leurs propos étaient : comment un tel sport avec un tel avion ascensionnel peut-il être pratiqué et toléré si près des maisons et commerces, crèche et halte garderie, écoles et terrains de sport ? 

NB 1 : ce dimanche 29 aout, il y a eu au total 19 rotations de l’avion de largage, dont 7 le matin de 08h55 à 12h01, et 12 l’après midi de 13h37 à 19h05, soit environ toutes les 25 mn, un record …et avec des odeurs de kérosène particulièrement sensibles l’après midi grâce à un vent porteur « défavorable »…

NB2 : en cette fin août, 510 rotations de largage ont déjà été pratiquées en 2021, depuis le 25 mai !... malgré le COVID l’activité de la société 7ième Ciel Parachutisme est loin d’être moribonde, et elle peut certainement supporter certaines régulations d’horaires pour le bénéfice des riverains et de l’environnement !!!! (suivant l’exemple donné par la Charte de bonne conduite signée par l’AéroClub de la Côte de Granit)

Sur notre site WEB RNLST https://www.rendeznouslesilence.org, au chapitre « actualités/point presse », vous trouverez le rapport récent de l’ADEME et du Conseil National du Bruit (CNB) sur le coût social du bruit en France ; il complète une étude précédente de l’OMS pointant l’impact particulier des bruits répétitifs.

La plainte ci-jointe figure évidemment au chapitre « et vous/témoignages 2021 » de notre site RNLST et elle a été intégralement éditée sur le site de l’exploitant de l’aéroport ; cette plainte porte à nouveau les protestations des riverains et leur incompréhension quant à cette situation qui perdure sans limitation…

Compte tenu des expériences acquises en CCE depuis 3 ans, des avancées des concertations avec l’ACCG, des résultats des élections politiques récentes, nous demandons à ce qu’une prochaine réunion de la CCE, avec ses nouveaux membres,  soit plus à l’écoute des atteintes environnementales et fixe des limites horaires  à certaines pratiques.

 

 

PS : la lecture d’un article de la presse locale de ce jour 09/09/2021, racontant le bonheur d’une colombe  réfugiée depuis quelques jours dans le hangar des parachutistes, laisse à penser que la société 7ième Ciel accorde une très grande écoute aux volatiles, colombe, pigeon, rouge-gorge… « les paras réservent bon accueil à tout ce qui vole » est la conclusion de l’article …

Et qu’en est-il pour l’écoute des humains riverains, et pour l’environnement dans sa globalité ? "

 

Le Président de l’association RNLST       Yvon Madec